Aujourd’hui, la pâtisserie suscite de plus en plus d’enthousiasme au sein de la population. Que ce soit les néophytes ou les passionnés de ces gourmandises, tout le monde s’y attache et veut s’adapter quel que soit l’âge du consommateur, les enfants comme les grands. C’est une activité qui est devenue très tendance de nos jours. Mais, lorsqu’on s’y met, il est important d’être équipé, il faut avoir des équipements nécessaires en la matière. Voici nos conseils pour les matériaux de conception des moules à gâteaux.

Les types matériaux de fabrication des moules à gâteaux

On distingue une variété de matériaux qui servent à fabriquer les moules à pâtisserie. Les incontournables sont les matériaux conçus en silicone. Ils sont très pratiques et peuvent servir à plusieurs usages. Le confort d’utilisation est optimal. La silicone offre notamment plus de souplesse et de légèreté, une excellente durée de vie et une meilleure résistance à la chaleur et au froid, etc. Par ailleurs, il existe également des moules en fer blanc, en tôle d’acier brut.

Comment choisir son matériau pour la fabrication d’un moule à gâteaux ?

Pour commencer, il faut d’abord définir le type de pâtissier que vous êtes, car le matériau de conception de votre accessoire de pâtisserie joue pour beaucoup dans la préparation, la cuisson de la gourmandise. En effet, la composition du moule influence considérablement la répartition de la chaleur et même la rapidité de la cuisson. Pour ceux qui veulent avoir une cuisson plus rapide, il est recommandé d’utiliser un moule silicone dans la mesure où, il est constitué d’un matériau léger, souple, avec des propriétés antiadhérentes. L’avantage d’un tel matériau est de permettre un démoulage rapide et facile en ce sens qu’on n’a pas besoin d’un graissage préliminaire. Par ailleurs, ce type de matériel s’utilise également pour les cas de congélation. Pour ce faire, il faut bien respecter la température indiquée en fonction des marques. Pour faire son choix il faut opter pour des moules qui supportent des températures très élevées allant de 260° à 280°C.